• Prépanglais

Les épreuves d’anglais au concours : finissons-en avec les idées reçues ! #3



Idée reçue #3 : un stage intensif à l’étranger est la meilleure façon d’améliorer mon anglais pour le concours


Tous les ans, les rapports des jurys offrent le même conseil : si vous avez des difficultés en anglais, la meilleure manière de progresser est de vous entraîner en dehors des cours. Mais s’entraîner sans professeur ne sert à rien. Il est impossible de savoir où et pourquoi vous faites des fautes : elles s'accumulent au lieu d'être éliminées et les mauvaises habitudes deviennent des réflexes. Comment faire alors ? Vous connaissez déjà la réponse : un stage intensif à l'étranger pendant les grandes vacances et tout va se remettre en ordre !


Ce genre de stage pour élèves en prépa propose des résultats améliorés en très peu de temps. La promesse est alléchante et il est indéniable que vos notes seront plus élevées à la fin du stage... mais trop souvent cette amélioration ne va durer que deux ou trois semaines. Dès la rentrée en prépa, les nouveaux acquis se perdent très vite car votre emploi du temps est chargé et il n’y a personne pour vous aider à renforcer ce que vous avez appris pendant le stage.


Je vois tous les ans des centaines d'élèves qui viennent faire leur stage en Angleterre pendant deux semaines au mois de juillet ; ils font des progrès solides et ils repartent tout fiers de leurs nouvelles compétences et connaissances. Et puis les revoilà au mois d'octobre pour un deuxième stage. Et ils ont tout oublié. Tout : les méthodes, les structures, le vocabulaire, la prononciation, la grammaire, tout. Et à chaque fois je me demande : à quoi bon faire un nouveau stage alors que le premier n'a servi à rien, à part passer deux semaines à l'étranger entourés de Français, sans compter combien les deux stages ont coûté aux parents ?

Car le prix de ces stages intensifs pour élèves en prépa est toujours très élevé et parfois rédhibitoire : il peut aller jusqu'à €4 500 pour 10 jours de cours. Avant de dépenser une telle somme, il faut être sûr que les résultats vont réellement améliorer vos notes et vos chances.


Une longue expérience de ce genre de formation a démontré qu'un stage intensif de 30 ou 35 heures par semaine, auxquelles seront ajoutées 20 ou 25 heures de devoirs, ne laisse pas le temps d'absorber de façon durable les informations et conseils, encore moins de les intégrer à long terme dans la pratique de la langue et l'entraînement aux épreuves des concours. Pire encore, mes élèves me disent souvent que, malheureusement, l'immersion dans la vie et la culture du pays (l’un des principaux arguments de vente de ces stages) s’avère trop souvent illusoire : avec un emploi du temps tellement chargé il est impossible de regarder la télévision, de sortir vivre la culture du pays ou même d'avoir une vraie conversation tous les soirs avec la famille d'accueil.

Que faire, alors ? Tout d’abord il faut poser la question : est-ce que ce genre d'aide ponctuelle (sans garantie de résultats durables) va vraiment résoudre vos problèmes en anglais ? Ou avez-vous plutôt besoin d'un soutien régulier tout au long de l'année qui permette de renforcer la langue et les techniques indispensables pour réussir au concours ? Le soutien pédagogique sous toutes ses formes représente un investissement important. Assurez-vous de faire le bon choix.

prépanglais

info@prepanglais.fr

 

Découvrez notre blog :

Suivez-nous :

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

© prépanglais 2020 – mentions légales – CGU – CGV